Génie écologique et TVB

La nouvelle loi Biodiversité a pour ambition la reconquête de la biodiversité à travers sa préservation mais aussi la restauration de ses différentes composantes (espèces, habitats, écosystèmes...). Cette orientation pose ainsi la question des outils et des techniques à mettre en place pour assurer cette restauration.

La Trame verte et bleue (TVB) a opéré un changement majeur dans la manière d'appréhender la préservation de la nature. En intégrant la notion d'échelle, elle se donne notamment pour objectif de diminuer la fragmentation, une des principales causes d'érosion de la biodiversité, et donc a fortiori la disparition et la vulnérabilité des habitats naturels et des habitats d’espèces.
Avec l'adoption des Schémas Régionaux de Cohérence Ecologique (SRCE), la mise en œuvre de la TVB entre dans une phase opérationnelle, via son intégration dans les documents de planification (Schémas de Cohérence Territoriale, Plans Locaux d'Urbanisme...) mais aussi et surtout à travers la réalisation de travaux de préservation et de remise en état des continuités écologiques sur le terrain. Ces opérations peuvent être diverses : replantation et revégétalisation, construction de passages à faune, destruction d’obstacles, déplacement ou réintroduction d’espèces, etc.

Les espaces protégés sont entre autres des territoires d'expérimentation de la gestion conservatoire et de la restauration d'écosystèmes cibles. Ainsi, les gestionnaires d'espaces naturels utilisent des techniques de génie écologique pour mettre en œuvre leurs actions de restauration des milieux.
Leur expérience en termes d'étude, de suivi, de maîtrise d’œuvre et de travaux sur leur territoire en fait des interlocuteurs privilégiés, notamment lorsque l'on évoque la capitalisation et la valorisation des expériences en la matière.

Parce que les politiques de préservation doivent être appréhendées de manière globale, les interactions entre gestionnaires de milieux remarquables et ordinaires sont de plus en plus nombreuses, par exemple dans les opérations de compensation écologique. Dans cette nouvelle ambition de reconquête de la biodiversité portée par la loi, le génie écologique devient un champ d’investissement incontournable. Il apparaît alors nécessaire de partager et d'échanger sur les méthodes, outils et techniques favorisant la restauration et la mise en réseau des habitats favorables aux espèces animales et végétales.

Ce Forum sera ainsi ouvert à tous les acteurs œuvrant sur ces thématiques et désireux de partager leurs expériences : gestionnaires, universitaires, collectivités, bureaux d'études, entreprises, établissements publics, services de l’État, etc. afin d'envisager ensemble comment créer, restaurer et gérer des milieux naturels de qualité, fonctionnels et connectés, dans le but de construire et mettre en œuvre concrètement la Trame verte et bleue.

La journée sera organisée en trois séquences thématiques : 

  • Le génie écologique au service des politiques de préservation de la biodiversité ?
  • Comment diffuser et partager les méthodes, outils et techniques ?
  • Comment répondre aux questions soulevées par les retours d'expériences ?